Sommes-nous seuls?

 
 

 

Sommes-nous seuls ?

 

Sommes-nous seuls dans l’univers ? Cette question existentielle, tout le monde se l’aie posé au moins une fois…

Notre technologie, communément admise pour être la plus aboutie de l’épopée humaine, ne nous permet toujours pas d’explorer au peigne fin notre propre galaxie, la voie lactée.  Sachant qu’une galaxie moyenne, telle que la notre, compte plusieurs centaines de milliards d’étoiles, et que les astronomes avancent que l’univers serait composé de plusieurs centaines de milliards de galaxies, peut-on penser que la terre seule héberge la vie ? Cela revient à nous réduire simplement en tant qu’anomalie au sein du cosmos, fruit d’un concours exceptionnel de circonstances, pour que la vie puisse non seulement apparaitre, mais mieux se développer et évoluer. Au vu de ces éléments, même si la vie n’était présente qu’au sein d’une étoile sur un milliard, dix, cent milliards… cela laisse à penser, non seulement que nous ne sommes pas une anomalie unique en notre genre, mais que la vie se trouve potentiellement aux quatre coins de l’univers!

Difficile  de ne pas tenir compte de ces quelques notions élémentaires de probabilité, et il n’est donc pas farfelu de penser que nous ne sommes pas « seuls ».

Dans ce cas de figure, on peut bien sur imaginer que, dans certaines contrées, l’évolution débute à peine, avec des organismes primaires et dénués d’intelligence ou pensées.

Parallèlement, il est également envisageable que certaines colonies se soient développées et ressemblent aux terriens, dans leurs technologies et leurs mœurs.

Enfin et c’est peut-être le plus passionnant, il est possible que des êtres soient nettement plus évolués que nous. Dans ce cas, ils connaissent certainement notre existence. Pourquoi alors ne se révèleraient-ils pas à la globalité de notre peuple? Une raison peut paraitre évidente : la terre n’est pas un lieu en paix, malgré tout notre passif, de nombreuses guerres témoignent toujours de la cruauté dont les êtres humains peuvent faire preuve entre eux, et de leur absence d’unité. Le nucléaire a fait ses ravages et même si il continu aujourd’hui, il commence à être dépassé par d’autres inventions de mort. De nouvelles bombes « propres », c’est-à-dire aussi puissante que le nucléaire mais sans les retombées radioactives sont développées. Secrètement des armes pouvant agir sur le climat seraient même expérimentées…

Sous de telles augures, il serait déraisonnables pour des êtres supérieurement intelligent à nous de se manifester amicalement. Une réaction panique hostile est plus que prévisible à leurs égards, en guise d’accueil. Aucun intérêt, ils n’auraient plus alors qu’à nous anéantir, et ce serait déjà fait si il s’agissait la de leur but…

Probablement attendent-ils alors que nous cessions de nous faire la guerre, de nous diviser en races, en peuples ou pour cause de croyance légèrement différentes et que nous prenions conscience que nous sommes un seul et unique peuple, celui des êtres humains !

Cette question ne peut donc, à mon sens, pas trouver de réponse à l’heure actuelle, nous sommes trop immatures, probablement considérés comme des enfants, incapables de se maitriser, et laissant la peur guider leurs actes. Il y a des étapes primordiales à franchir, s’unir dans l’amour de son prochain, respecter cette planète qui nous héberge et qui montre visiblement, et de plus en plus souvent, des signes d’impatience face à autant d’incohérence, d’absence de discipline et… de gratitude!

 

Réveillez-vous, ici maintenant !

Merci, c’est fait.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :